Navigation Menu+

Les dissections animales en svt bientôt suprimées ?

En cours de SVT, les élèves ne se limitent pas aux études théoriques. Leur programme d’études inclut les dissections animales. Ils dissèquent avec attentions des poissons, grenouilles, souris, etc. Mais, le 21 juillet 2016, une nouvelle circulaire a vu le jour à l’initiative du ministère de l’éducation nationale. Cette circulaire concerne l’interdiction des dissections animales.

La publication de la circulaire sur l’interdiction des dissections animales en svt

dissections-animales-en-svt.jpg

Les dissections animales ont obtenu le feu vert de la part du ministère de l’éducation nationale jusqu’en 2014. Elles ont été interdites, avant d’être de nouveau permises jusqu’en juillet 2016. Les élèves sont donc soumises à des cours mouvementés. A titre de rappel, le 12 avril 2016, une autre circulaire a été parue à l’initiative du gouvernement. Elle annulait l’interdiction qui a été effective depuis 2014. Quelques semaines plus tard, une nouvelle circulaire supprimant des dissections animales des vertébrés par des collégiens et lycéens est parue.

Quelles sont les clauses de cette circulaire ?

types-danimaux.jpg

Mais cette interdiction ne concerne pas tous types d’animaux. La circulaire du gouvernement indique que les dissections animales comestibles sont permises. Elle ne concerne pas non plus les invertébrées, à l’exception des céphalopodes, notamment les seiches, calamars et pieuvres. Cette nouvelle circulaire répond certainement aux attentes de la Fondation 30 Millions d’Amis. Elle permet de mettre de nombreux animaux à l’abri des agressions des élèves des lycées et collèges. Cette fondation invite les professeurs à opter pour une autre méthode répondant à la technologie, comme les vidéos numériques et la plastification. Elle souligne même que cette méthode est beaucoup plus efficace à l’apprentissage que les dissections animales. Elle permet, selon la fondation, d’avoir de bons résultats. Elle considère cette interdiction comme une bonne nouvelle pour les animaux. Il s’agit d’une bonne initiative pour inciter les élèves à veiller au respect de l’animal.